LA ROCAILLE - Art du trompe l'œil au jardin

Le rocailleur est l’artisan d'Art de la "rocaille" : Une technique consistant à modeler le mortier de ciment, "dans le frais", par couches successives, sur une structure de fers à béton et de grillage. Ce procédé et son style particulier reconnaissable entre tous, permettent  la réalisation de décors, d'ornements ou de mobilier imitant la nature.

 

Branches entrelacées en garde-corps sur des ponts romantiques, balustrades de villas balnéaires, chaises en rondins, bancs moussus, fausses portes, fausses pierres ou briques, grottes hérissées de stalactites, fausses silhouettes façonnées au coin des rues... Vous avez sans doute déjà rencontré ce type d'ouvrage sans savoir qu'il était l'oeuvre d'un maçon doté d'un sens artistique prononcé... Nombreux sont les témoignages du travail des cimentiers-rocailleurs d'hier et d'aujourd'hui, pour qui a l'œil averti !

On parle de "Rocaillage" lorsque qu'il s'agit de l’imitation de la roche et de "Rusticage" lorsque c'est du faux-bois. Un savoir-faire et une esthétique très populaire ayant trouvé leur apogée dans la seconde moitié du 19ème siècle, sous le règne de Napoléon III.  Ce style étrange et parfois qualifié de désuet fut en lien avec l'Art Nouveau et son esthétique inspirée de la nature. Il perdurera jusque dans les années 1930 avec l’arrivée du style Art Déco caractérisé par ses formes géométriques.

Ce site a pour but d'informer et de faire connaître cet art pittoresque, d'encourager et d'aider à la rénovation des rocailles anciennes afin de garder une trace de cet art du trompe-l’œil qui restera le témoignage d’une époque. Il donne une visibilité aux rocailleurs du 21ème siècle qui sont une poignée de passionnés à tenter de préserver ce patrimoine et ce savoir-faire.